02
jan
2010

Les mythes familiaux

Dans chaque famille, se transmettent des histoires plus ou moins vraies, souvent embellies. Voici quelques mythes qui paraissent bien loin de la réalité.

Le mythe L’Espinasse

Dès le XIXème siècle, la biographie d’Emile Jandelle (Sosa 20), parue dans le dictionnaire des contemporains, fait de cet architecte parisien l’arrière petit fils du général de l’Espinasse qui s’illustra dans les campagnes d’Italie avec le premier consul puis fut nommé sénateur. Le retour des bourbons sur le trône ne le gêna nullement et Louis XVIII le fit pair de France. Il a son nom sur le pilier nord de l’arc de triomphe de l’étoile.

L’arrière grand mère d’Emile Jandelle s’appelle Marie Anne l’Espinasse, née en 1794 à Tours; son acte de décès signale qu’elle est la fille de Jean Lespinasse et de Marie Exerceau.

Une descendance directe du général Augustin Lespinasse n’est pas possible. Ses biographes rapportent qu’il n’a eu qu’une fille unique, Esther Augustine Louise Lespinasse, née en 1790, mariée à Caillouet Orgeville (27) en 1808 à Edmé de l’Espinasse… J’ai retrouvé et vérifié ces données.

Les Coran sont ils bien des marins pêcheurs de Quimper ?

Dans ses poésies, connues des rares initiés, le « Grand Père Coran », Charles,  (Sosa 94) raconte qu’il va se ressourcer sur les plages bretonnes, « lui qui descend d’une longue lignée de marin… »  A cette époque, il côtoie ses amis Daudet et  Frédéric Mistral.

Qu’en est il d’après nos recherches ?

Charles Coran est né à Paris et vivait de ses rentes, n’ayant publié ses œuvres de poésie qu’en quelques rares exemplaires (quasi introuvable sur ebay !). Son Père, Charles André René, était maître d’hôtel du comte de Bassano, le Dr Hugues Maret, Secrétaire d’état de Napoléon. Puis, il se mit à son compte et « tenait un hôtel garni, rue du nord », l’hôtel du nord. Un théière « familiale » numérotée en cuivre (à Antony) témoigne de ce passé hôtelier. Sa mère, née Gense, est originaire de Picardie.

Son grand-père, René Thomas Coran était encore dans un métier de bouche, traiteur à Paris, où il est né vers1734. Sa grand-mère, Edmée Martin est issue d’une famille de marchand de vin, propriétaire de nombreux bistrots dans le premier arrondissement !

Quant à son arrière Grand Père, René Grégoire Coran, il est peut-être originaire de Quimper mais les mariages du Finistère relevés par les associations bretonnes de généalogie ne répertorient pas son mariage avec Marie Louise Chatelain. Et son métier  n’était pas spécialement maritime : il était perruquier !

Est ce la muse ou l’absinthe qui éloigne Charles Coran de la vérité ?

Aux dernières nouvelles, même Wikipédia entretient ce mythe… : http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Coran
Pour info, j’ai rajouté dans wikipédia, la photo de son buste conservé dans le salon familial.

Ecrit par frederic dans : Non classé |

4 commentaires »

  • Bertrand

    Merci pour les explications cher Avit….. Quelle famille ces Guirimand…. Poètes-musiciens-médecins-photographes-informaticiens…………..^^

    Commentaire | 15 février 2010
  • arlette de Langloy

    Hello Fredéric! Tu sais je suis passionnée par ton blog, j’ai internet depuis peu et les 900 kms qui me sépa

    Commentaire | 15 février 2010
  • @ bertrand : ya un bug ! c’est pas Avit, c’est Frédéric …. C’est bien la peine de faire un site de généalogie. En gros, je t’explique, Avit n’est que le technicien de toile et moi, son géniteur.
    Bonne journée

    Frédéric

    Commentaire | 20 février 2010
  • ras-kantary

    Bonjour,

    J’ai cet après-midi, trouvé son premier recueil « Onyx », en édition originale de 1840, aux Emmaüs du Mans, pour seulement quelques euros. Je ne connaissais pas cet auteur, avant de mettre la main sur cet ouvrage, je suis conquis. Comme le mentionne votre article, je n’ai effectivement trouvé aucun exemplaire de l’auteur en vente, sur Ebay, et différents sites de livres anciens.

    Cordialement

    Ras Kantary.

    Commentaire | 21 mai 2011

Laisser un commentaire

Propulsé par WordPress | Thème Aeros | Adapté par Avit | Administration